Combien ça coûte

Toutes les activités énumérées dans ce site ont, évidemment, un coût.

  • Elles se passent dans des lieux (Eglises ou salles).
  • Et ces lieux, il faut les louer, ou s’ils sont à notre disposition ou nous appartiennent, il faut les entretenir, meubler, éclairer, chauffer.





    A titre indicatif, pour l’année 2008, les factures pour l’électricité, l’eau et le gaz pour les différents bâtiments de la paroisse dépassaient les 21000 Euros... .


  • Elles supposent des prêtres et des laïcs animateurs.
Les prêtres qui sont à plein temps au service de l’Eglise et qui n’ont aucune autre possibilité de ressources, reçoivent un traitement (de l’ordre du SMIC). Ce traitement vient des honoraires de messe : 16 Euros par jour, et d’une somme versée par le diocèse (de l’ordre de 550 Euros par mois)

De même depuis quelques années, des animateurs laïcs ont été embauchés à mi-temps pour assurer une mission précise (par exemple, animer l’aumônerie du Collège Olivier Messiaen de Mortagne). Ces animateurs reçoivent aussi un mi-temps de salaire, de l’ordre du SMIC. Il y a ainsi 9 animateurs laïcs en pastorale dans le doyenné des Herbiers : canton des Herbiers, de Mortagne et la moitié du canton de St Fulgent.

  • Nous avons besoin de matériel.

 Quelles sont les ressources de la paroisse pour faire face à ces dépenses ?

D’abord, la paroisse ne reçoit aucune subvention, ni de l’Etat, ni de la Région, ni du Département, ni de la Commune (laïcité oblige) Pour la même raison, les paroisses ne peuvent pas être sponsorisées par les entreprises.

La paroisse ne reçoit aucune subvention du diocèse ou de l’Eglise Universelle (= le Vatican). C’est l’inverse qui se produit : 80 % des recettes des diocèses viennent des paroisses (et il en est de même au niveau de l’Eglise Universelle)

La paroisse, comme l’Eglise en général, ne peut vivre financièrement que des dons des chrétiens

 Quels sont ces dons que reçoivent la paroisse et l'Eglise en général ?

Le temps donné bénévolement :

La majorité des animateurs de l’Eglise sont bénévoles (il y a environ 200 bénévoles pour la seule paroisse de Montfort sur Sèvre). La plupart d’entre eux ne se font même pas rembourser les frais qu’ils engagent pour leur service (par exemple, les frais de kilomètres quand ils vont conduire des enfants à un rassemblement.) Ce bénévolat est le premier don fait à l’Eglise. Et il permet que toutes les activités proposées soient gratuites et par le fait même, ouvertes à tous ceux qui le désirent.

Prenons un exemple : la catéchèse des enfants. Les enfants sont pris en charge pendant une heure par semaine scolaire. Cela suppose la présence d’une soixantaine de catéchistes. Et pour tout ce temps, les parents versent une participation qui correspond

  • au prix du Livre de catéchèse qui leur est fourni (soit 10 Euros environ)
  • plus une participation de l’ordre de 12 euros pour l’année pour tout le matériel pédagogique : crayons, DVD, et autres.

Sans le bénévolat des soixante catéchistes, cela ne serait pas possible.

Les offrandes volontaires

Elles sont faites à l’occasion des diverses célébrations Toutes les cérémonies vécues en Eglise sont gratuites : messe, baptême, confirmation, mariage, sépulture, ou autres célébrations où des chrétiens se réunissent pour prier. La porte est ouverte à tous. Mais les chrétiens sont invités à faire une offrande.

Ces offrandes pendant les célébrations sont de deux sortes :

  • les quêtes au cours des célébrations
  • les honoraires ou offrandes pour une messe
  • les offrandes pour une sépulture ou un mariage pour un baptême

Les quêtes

A chaque célébration, il y a généralement, une quête qui est faite auprès des participants. Chacun met ce qu’il désire. Le montant de ces quêtes entrent intégralement dans le budget de la paroisse ou du diocèse. La destination de la quête est la plupart du temps annoncée à tous.

Les offrandes pour les messes

La messe est le renouvellement du sacrifice du Christ qui apporte au monde, le salut et la paix. Toute messe est donc célébrée pour le monde entier. Mais le prêtre a toujours la possibilité de joindre à cette intention générale, telle ou telle intention particulière qui peut lui être confiée.

Ainsi, on peut célébrer une messe pour un défunt, mais aussi pour un malade, un parent, un ami, pour la vie du monde ou de l’Eglise, ou même pour soi-même. ON célèbre aussi des messes d’actions de grâces, pour dire merci : noces d’or ou d’argent, jubilé sacerdotal, guérison, paix retrouvée. .. etc...

La messe est sans prix, mais, les fidèles, depuis les origines ont voulu montrer leur participation à l’eucharistie, soit par des offrandes en nature, soit en espèces. Ces offrandes étaient destinées à assurer les frais du culte, la subsistance des prêtres et la vie de l’Eglise.

Le montant de l’offrande pour une messe (honoraire de messes) est fixé par la Conférence des Evêques de France, et il est identique dans toutes les paroisses et tous les diocèses. Il s’élève, actuellement, à 17 euros.

Cette offrande revient au prêtre qui célèbre la messe. Le prêtre ne garde pour lui qu’un honoraire par jour, même lorsqu’il célèbre plusieurs messes la même journée. Assez fréquemment, plusieurs intentions sont annoncées pour une seule messe (par exemple, 10 intentions pour une messe célébrée le dimanche) En ce cas-là, il y a dix messes célébrées aux dix intentions données. L’une est célébrée sur place ( à Mortagne ou St Laurent) et les neuf autres sont envoyées à des prêtres à la retraite ou à des prêtres en mission dans d’autres pays.

Les offrandes pour sépultures, mariages ou baptêmes

A l’occasion de ces moments importants de la vie, une offrande plus importante est demandée à la famille.

Pour la sépulture, l’offrande proposée est de 160 euros. Dans la plupart des situations, cette offrande pour l’Eglise entre dans les frais de sépulture, avant le partage de la succession.

De même pour la célébration d’un mariage, une offrande de 180 euros est demandée. Par rapport au budget moyen d’un mariage, cette somme donnée à l’Eglise est vraiment minime.

Pour un baptême, là aussi, les parents sont invités à verser une offrande de 50 euros.

Les chiffres donnés sont indicatifs, chacun restant libre du don qu’il va faire. Toutes ces offrandes entrent intégralement dans le budget de la paroisse.

La collecte paroissiale

Tous les ans au mois de Septembre, la paroisse Montfort sur Sèvre organise une collecte : Une enveloppe est envoyée à toutes les familles chrétiennes avec les grandes lignes du budget paroissial. Chacun est invité à donné selon ses moyens. L’argent récolté est versé au budget paroissial, il permet de faire face aux dépenses de fonctionnement et aux investissements indispensables.

Le denier de l’Eglise

Il s’agit d’une collecte organisée au niveau du diocèse pour faire face aux dépenses qui sont prises en charge au niveau, non de la paroisse, mais du diocèse. Il s’agit essentiellement, du traitement des prêtres, du salaire des animateurs laïcs en pastorale et des frais de fonctionnement qui concernent toutes les paroisses : entretien des locaux diocésains, frais de communication, etc.

Cette Collecte du denier de l’Eglise est lancée dans tout le diocèse au 1er dimanche de Carême (vers la mi-février)

A titre indicatif : il y a actuellement :

  • 190 prêtres en activité dans les différentes paroisses du diocèse
  • 48 prêtres en mission hors diocèse : surtout en Afrique. (c’est le diocèse qui continue à assurer leurs charges sociales, les diocèses des pays en voie de développement n’en ont pas les moyens)
  • 127 prêtres à la retraite (qui ont tous plus de 75 ans)
  • 129 animateurs laïcs en pastorale qui ont reçu une mission de l’Evêque

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois